Aller au contenu

La solution pour
déjouer les fraudes au virement

Trustpair accompagne les Directions financières des ETI et Grands Comptes dans le contrôle automatique des tiers et la sécurisation des paiements.

solution trustpair - présentation produit

Plus de 200 entreprises nous font confiance

Trustpair sécurise et s’intègre à votre processus
Procure-to-Pay

third party - tiers
Tiers

icon

Ajout/modification
de tiers

icon

Audit Continu
du référentiel tiers​

icon

Vérification
des paiements​

bank building - banque
Banque
Trustpair logo

Trustpair sécurise et s’intègre à votre processus
Procure-to-Pay

  • 1 Contrôlez
  • 2 Surveillez
  • 3 Vérifiez
Contrôle automatique des coordonnées bancaires tiers

Assurez la sécurité des contrôles au moment d’ajouter ou éditer un tiers :

  • Contrôle instantané des RIB
  • Evaluation en France et à l’international
  • Contrôle des personnes physiques ou morales
  • Saisies à l’unité ou par lot
  • Plus d’erreur de saisie
  • Traçabilité de chaque contrôle effectué
Audit et fiabilisation en continu des données du référentiel tiers

Maîtrisez les données tout au long du cycle de vie du tiers :

  • Vision à 360° de l’état de la base tiers
  • Détection des erreurs ou anomalies
  • Enrichissement des données bancaires et juridico légales
  • Suggestions intelligentes et corrections automatiques
  • Monitoring de la base tiers
  • Alertes et notifications en temps réel
Sécurisation des campagnes de paiements tiers

Assurez la sécurité des paiements avant l’envoi des fichiers en banque :

  • Identification des comportements suspects ou à risque
  • Détection des erreurs, doublons ou anomalies de montant
  • Contrôle exhaustif de chaque ligne de paiements
  • Visibilité sur le respect des procédures de contrôle en amont
  • Compatible avec vos outils de paiement

Les bénéfices pour votre service Financier Trésorerie Achats Comptable CSP

cybersecurity

Protection contre la fraude

handing world

Couverture internationale

Frame.png

Intégration à tout environnement technique

conseiller.png

Accompagnement par une équipe d'experts

Renforcez vos processus de contrôles avec Trustpair pour éviter les risques de fraude au virement.

Reconnue par les plus grands acteurs de la finance

Ensemble, accompagnons les entreprises à lutter contre la fraude

Trustpair dispose du réseau de partenaires le plus prestigieux pour accompagner les Directions financières des ETI et Grands Comptes dans leurs projets de lutte contre la fraude au virement et la digitalisation des processus.

Vous souhaitez au sein de votre solution assurer la fiabilité des données tiers et la sécurité des paiements ?

Découvrir le programme partenaire

Vous souhaitez proposer une solution de vérification des coordonnées bancaires à l’international à vos clients ?

Découvrir le programme partenaire

Vous souhaitez recommander à vos clients les meilleures pratiques en terme de transformation digitale et sécurisation des processus financiers ?

Découvrir le programme partenaire

Vous souhaitez augmenter le portefeuille de services innovants et de sécurité proposé à vos clients ?

Découvrir le programme partenaire

Les clients Trustpair prennent la parole

Ressources et actualités Trustpair

Retrouvez l’ensemble des ressources pour les équipes Finance : meilleures
pratiques, avis d’experts, conseils, actualités

  • Blog
  • Livres blancs
  • Podcasts
  • Webinars
Risk management part 3
Une cartographie élaborée pour gérer les risques tiers
Reading Time: 3 minutes

La cartographie des risques est un document protéiforme (tableau, carte mentale, processus, etc.) qui met en exergue les différents risques pour l’entreprise, leur fréquence et gravité, les départements concernés et le plan d’action à adopter

Le but de la cartographie est clair : 

  1. Anticiper les risques en fonction de scenarii probables ;
  2. Mettre en place des processus sécurisés avant et tout au long du projet ;
  3. Développer une capacité de résilience si un risque vient à se produire.

La cartographie des risques présentée ci-dessous est une feuille de route généraliste que nous avons conçue. Il faut toutefois l’adapter à chaque entreprise, les besoins, ressources, types de risques et processus en place étant différents. 

Sensibilisation

La gestion des risques tiers – et donc la cartographie associée – doit associer tous les départements de l’entreprise dans une vision à 360°. L’ensemble des collaborateurs des différents services doit donc être sensibilisé aux risques et aux solutions à mettre en œuvre. 

Les actions de sensibilisation doivent aborder de façon pratique la détection des risques au quotidien. Les collaborateurs doivent être formés aux différentes formes de fraude : fraude au faux fournisseur, au changement de RIB, au faux client ou au président, chacune dispose de ses propres techniques.

Identification et référencement des tiers

Chaque fournisseur présente un risque ou plusieurs risques qui lui sont propres. En fonction de sa situation économique, de la nature de son activité ou encore de sa zone géographique, la typologie, la fréquence et l’importance des risques diffèrent. 

La situation des fournisseurs est amenée à changer dans le temps. Certains peuvent développer un lien de dépendance du fait d’une réduction de leurs clients. D’autres peuvent ne pas s’adapter aux nouvelles évolutions réglementaires. Dans tous les cas, cela nécessite que le référentiel tiers soit constamment mis à jour.  

Mise à jour en continu de la base tiers

La base tiers est un cœur de cible des fraudeurs, par exemple dans le cadre de la fraude au faux fournisseur. Ils comptent sur les défauts de mise à jour et la présence de données obsolètes pour parvenir à insérer un faux RIB au sein du référentiel. 

Il est donc nécessaire de monitorer le risque et de procéder à une mise à jour continue de la base tiers pour éviter la prolifération d’autant de portes ouvertes à la fraude. 

« Le succès d’une cartographie, c’est surtout sa mise à jour et le contrôle de l’écart entre le processus théorique et le processus réel », Iris Rousselière, Head of Treasury Transformation chez Redbridge

Mesure de l’exposition au risque

Tous les risques tiers ne se valent pas pour l’entreprise, et certains peuvent avoir un impact bien plus important que d’autres sur l’activité et la solidité de l’entreprise. De plus, les risques sont exponentiels en fonction de la taille de l’entreprise. 

En cas de risque avéré, l’entreprise peut en effet subir la double, voire la triple peine : des dommages financiers, une réputation entachée et l’implication des autorités. 

Il faut donc identifier les risques, mesurer leurs importances respectives, puis mettre en place un plan d’action afin de les atténuer. La clé est donc d’adopter des processus visant à surveiller et contrôler le référentiel tiers. 

« Le niveau d’importance est plus que prioritaire pour une entreprise, car un risque tiers qui se réalise peut impacter financièrement la société, mais également sa réputation, sa notation de crédit, etc. », Jeromine Adler, Associate Debt & Treasury Advisory chez Redbridge

 Simplification des processus et des systèmes

L’étape de la simplification implique deux aspects : la centralisation et l’automatisation. Sur le premier point, il s’agit de limiter la multiplication des systèmes et bases de données. Sur le second, la suppression des processus manuels est entérinée par l’adoption de solutions technologiques (IA et SaaS). 

« La simplification est la clé de la clarté. La gestion des risques tiers passe par une maîtrise de la donnée », Jeromine Adler, Associate Debt & Treasury Advisory chez Redbridge


Pour en savoir davantage sur la gestion des risques liés aux tiers et la lutte contre la fraude au virement, téléchargez le livre blanc Trustpair dédié: « Gestion des risques liés aux tiers : guide pratique pour les Directions financières ».

New call-to-action

Ce livre blanc n’aurait pas été complet sans les témoignages d’experts sur ces sujets. Découvrez leurs interviews sur notre blog :

tresorier img
Le trésorier, clé de voûte des liquidités de l’entreprise
Reading Time: 3 minutes

Le trésorier possède un rôle important dans une entreprise. En effet, c’est lui qui est chargé d’optimiser la gestion des liquidités, c’est-à-dire de contrôler les entrées et sorties d’argent, et de s’assurer des capacités de l’entreprise à régler ses échéances à court terme. Pour cela, il respecte les orientations stratégiques de l’entreprise pour laquelle il travaille, ainsi que les lois et normes en vigueur.      

Un rôle qui, nécessairement, évolue selon la taille de l’entreprise. 

Quelles sont les missions du trésorier ?

Le métier de trésorier requiert la parfaite maîtrise du fonctionnement des marchés financiers. Ce professionnel a en effet la charge de la gestion de la trésorerie de son entreprise : qu’il s’agisse de placer l’argent de l’entreprise de manière la plus judicieuse possible ou de trouver des emprunts à moindre coût, son rôle premier est de rentabiliser l’argent disponible. 

Voyons ses missions plus en détail. 

Le contrôle de la trésorerie

Le trésorier contrôle les entrées et sorties d’argent de l’entreprise, en s’assurant que les besoins financiers de celle-ci soient toujours couverts. Cela nécessite d’anticiper et de prévoir au mieux l’ensemble des flux de trésorerie de l’entreprise, c’est-à-dire les sommes d’argent qui entrent (les encaissements) et qui sortent (les décaissements). 

L’analyse de tous les documents liés à l’activité économique de l’entreprise : relevés de compte, liquidités, opérations

Le trésorier analyse les documents relatifs à l’activité économique et financière de l’entreprise, et notamment les comptes bancaires. Il s’assure que les comptes soient à l’équilibre, et transmet régulièrement à sa hiérarchie un état des lieux des finances de l’entreprise. Il communique également avec le service comptabilité, qui est chargé de l’encaissement et du décaissement des flux. 

La réalisation du reporting pour établir le budget et la trésorerie prévisionnelle

De manière régulière, le trésorier réalise un reporting pour établir le budget de l’entreprise et sa trésorerie prévisionnelle, laquelle permet de recenser les différents flux financiers de l’entreprise à court terme, et d’évaluer les futures dépenses et recettes. 

Ce reporting minutieux permet au trésorier de suivre d’éventuels écarts entre le budget qu’il a établi et les flux constatés. 

Il compare également les opérations saisies dans le compte 512 de l’entreprise avec celles qui sont mentionnées sur le relevé bancaire. Ce procédé, appelé rapprochement bancaire, a pour but de vérifier que les opérations de trésorerie sont correctement comptabilisées. 

Le placement de l’argent de l’entreprise

Lorsque la trésorerie de l’entreprise est excédentaire, le trésorier se charge de trouver les placements les plus judicieux (en termes de rentabilité notamment) pour cet argent. Si la trésorerie de l’entreprise est en revanche déficitaire, le trésorier se charge de négocier des financements auprès des établissements bancaires. 

La sécurisation des flux 

Le trésorier est également chargé de sécuriser les flux financiers de l’entreprise, généralement au moyen d’une solution logicielle. L’objectif : réduire autant que possible les risques d’erreurs et/ou de fraudes

La gestion de la relation avec les banques

Le trésorier est celui qui identifie les besoins de crédit de l’entreprise. C’est également lui qui se charge de la relation avec les banques dans le cadre des opérations financières de l’entreprise, et notamment de la négociation des conditions de l’emprunt. A ce titre, il gère également les pouvoirs bancaires au sein de l’entreprise.

La gestion et le contrôle interne

Le trésorier travaille en collaboration avec les équipes de contrôle interne, notamment en matière financière. Il s’assure à ce titre de la régularité des opérations et de leur conformité avec la stratégie de l’entreprise, et avec la réglementation en vigueur. 

L’identification et la quantification des risques  

Le trésorier doit identifier et évaluer les risques financiers qui pèsent sur l’entreprise. Cela peut être par exemple : la hausse des taux d’intérêt, l’évolution du coût des matières premières, etc. Une fois les différents risques identifiés, il doit procéder à l’évaluation de leur impact potentiel sur l’entreprise. 

Trustpair à la rescousse des trésoriers

Dans une entreprise, le trésorier s’assure de sécuriser les flux financiers pour prévenir les erreurs, les retards de paiement et les tentatives de fraude au virement, en hausse depuis plusieurs années. Son rôle est donc d’une importance capitale. Cependant, les processus de contrôle des paiements restent sensibles et faillibles, et représentent un risque important pour l’entreprise. Seule l’automatisation permet, in fine, de pallier les failles qu’entraînent toute activité humaine. 

Grâce au contrôle automatique des coordonnées bancaires des tiers, la plateforme Trustpair permet au service trésorerie des entreprises de maîtriser leur processus de paiement de A à Z : le bon tiers est payé sur le bon compte bancaire, sans risque d’erreur ni de fraude. 

Vous travaillez comme trésorier en entreprise et vous souhaitez renforcer les processus de contrôle au sein de votre organisation ? N’hésitez pas à nous contacter : notre plateforme unique vous offre la possibilité de répondre à l’ensemble de vos enjeux métier. 

Nouveau call-to-action

risk management part 2
Fraude et fournisseurs : comment maîtriser les risques ?
Reading Time: 3 minutes

La fraude figure parmi les risques liés aux fournisseurs les plus prégnants et les plus conséquents pour les entreprises concernées. Fraude au faux fournisseur, au faux client, au président : la typologie des méthodes sophistiquées ne cesse de se renforcer. 

Dans ce contexte, il est nécessaire d’évaluer et sélectionner les fournisseurs lors du processus d’achat, d’adopter une gestion saine du référentiel tiers et de mettre en place des premières mesures afin de limiter la fraude. 

Définir les critères de sélection des fournisseurs

Le choix des fournisseurs est une étape charnière pour maîtriser les risques de fraude. Lors du processus d’achat, il convient donc d’appliquer un certain nombre de critères pour choisir les fournisseurs. Aux critères fondamentaux, comme la solidité financière, le prix et la qualité du produit, s’ajoutent aujourd’hui des critères RSE et de gouvernance. 

C’est au cours du processus d’achat que l’entreprise réalise un appel d’offres auprès de plusieurs fournisseurs. Sur la base des offres reçues, l’entreprise procède alors à la sélection au moyen de critères. Historiquement, la sélection des fournisseurs s’est principalement basée sur des critères de rapport qualité-prix. Si les critères de rapport qualité-prix et de solvabilité demeurent encore essentiels aujourd’hui, on constate néanmoins une évolution vers un élargissement des critères.

Plusieurs législations successives entérinent la prise en compte de critères extra-financiers. Il s’agit principalement des critères RSE et ESG, lesquels s’accordent sur des critères sociaux et économiques, environnementaux et de gouvernance. Il est donc question de compliance des fournisseurs

« Il y a un vrai renforcement de la responsabilité des donneurs d’ordre vis-à-vis de leur supply chaîne, qui représente à elle seule près de 70% de l’empreinte carbone », Christophe Deletie, Directeur associé chez Altaris

Gestion du référentiel tiers : une étape indispensable

Le référentiel tiers est une base de données regroupant notamment celles des fournisseurs. Sa gestion a évolué : autrefois traitée individuellement dans chaque département de l’entreprise, les données sont maintenant intégrées à un système central. 

Une bonne gestion du référentiel tiers et de premières mesures barrières sont donc essentielles afin de faire face aux menaces de fraude, encore plus à l’ère cyber. 

Etant donné la masse de données que doivent traiter les grandes entreprises, les contrôles manuels sont devenus obsolètes. Dès lors, elles investissent dans des outils SaaS ainsi que l’intelligence artificielle, à la fois afin de maîtriser plus efficacement la donnée et réduire le risque de fraude

La gestion du référentiel tiers est indispensable, car elle est une cible privilégiée des fraudeurs. Afin de s’armer efficacement contre ces menaces, toutefois, encore est-il nécessaire de les connaître. 

 De l’achat au paiement : comment maîtriser les risques de fraude ? 

La fraude se décline en de multiples méthodes reposant principalement sur l’usurpation d’identité. Le risque cyber est aussi particulièrement pressant, renforçant les méthodes classiques et dévoilant de nouvelles menaces, comme les ransomwareL’entreprise doit alors mettre en place des premières actions concrètes en interne afin de limiter le risque de fraude

En 2021, 95% des entreprises françaises ont subi au moins une tentative de fraude. Certaines entreprises sont d’ailleurs particulièrement ciblées : 24% d’entre elles rapportent des tentatives de fraude plusieurs fois par trimestre. 

Si le phénomène est global et fait hélas preuve d’une grande efficacité, cela est notamment dû à des méthodes sophistiquées : 

« C’est difficile aujourd’hui de parler de gestion des risques sans parler d’IT, de système ou de cybersécurité. Notamment dans la fonction finance », Jeromine Adler, Associate Debt & Treasury Advisory chez Redbridge 

Si les cyberfraudes constituent une menace redoutable, les entreprises en ont heureusement conscience et s’arment contre elles avec des outils de détection et de défense ainsi que des hébergements sécurisés. Toutefois, le risque interne doit être pris en compte, d’où la nécessité de correctement définir les accès aux bases de données. 

Dans sa gestion du risque, l’entreprise doit avoir une vision à 360° et c’est donc l’ensemble des départements et services qui doivent être mobilisés

L’entreprise veille alors à mener des actions générales de prévention et de sensibilisation, et détaille les bonnes pratiques à adopter. Les départements adaptent ensuite ces guidelines à leur fonctionnement spécifique.  


Pour en savoir davantage sur la gestion des risques liés aux tiers et la lutte contre la fraude au virement, téléchargez le livre blanc Trustpair dédié: « Gestion des risques liés aux tiers : guide pratique pour les Directions financières ».

New call-to-action

Ce livre blanc n’aurait pas été complet sans les témoignages d’experts sur ces sujets. Découvrez leurs interviews sur notre blog :

Livre Blanc Trustpair x ALtares - Data Management : le remède contre la fraude au virement
Data Management : le remède contre la fraude au virement

Trustpair et Altares dévoilent en un guide pratique inédit pour accompagner les Directions financières dans leur stratégie de Data Management.

Le taux de croissance annuel moyen de ce volume de données devrait être de 26 % jusqu’en 2024. Ce sont les données professionnelles, c’est-à-dire les données embarquées et de productivité, qui devraient connaître le taux de croissance annuel moyen le plus élevé d’ici 2024 (+40,3%). Dans ce contexte, les entreprises se doivent de définir et de mettre en œuvre une stratégie claire de Data Management. Le Data Management (ou gestion des données) regroupe l’ensemble des processus, outils et méthodologies permettant de collecter, qualifier, stocker, utiliser et sécuriser les données au sein d’une organisation.

Une stratégie performante de Data Management est synonyme de prises de décisions plus éclairées, d’une capacité accrue à optimiser les coûts et mettre sur le marché des produits innovants… Bref, sans gestion des données bien pensée, pas de gain de productivité, ni de réactivité, ni de progression du chiffre d’affaires.

Découvrez)en plus à travers notre livre blanc.

Nouveau call-to-action

replay-trustpair-Altares-webinar-Data-Management
Data Management : le seul remède à la fraude au virement ?

Véritable organisme vivant, les données relatives aux tiers évoluent et se dégradent dans le temps. Si l’on ajoute à cela le niveau de risque et de sensibilité élevée de ces données, assurer leur fiabilité devient un enjeu stratégique pour les entreprises. Lors de ce webinar Data Management, nos invités d’honneur Frédéric Paresy et Michael Lisch, Ingénieurs Avant-Vente chez Altares, interviennent au côté de Baptiste Collot, Président Trustpair afin d’échanger autour des sujets Data Management, Smart Data et lutte contre la fraude.

Avec l’essoufflement du modèle Big Data et l’émergence des nouvelles technologies, les données intelligentes, ou Smart Data, ont désormais une place de choix en entreprise. Elles n’ont plus d’autre choix que de changer leur modèle de management pour assurer la qualité de leurs données tiers tout au long de la relation d’affaires et ainsi sécuriser chaque étape de leur processus Procure-to-Pay.

Au programme du Webinar Data Management

    • En quoi consiste le Data Management pour les Directions financières?
    • Comment s’assurer de travailler avec des données tiers fiables ?
    • Quelles sont les grandes étapes pour réussir un onboarding fournisseur ?
    • En quoi une bonne gestion des données protège-t-elle des risques de fraude ?

Si vous êtes intéressé.e par ces thématiques, regardez le webinar Data Management en replay.

Replay Webinar Trustpair x Altares - Data Management

podcast e-Attestions.com & Trustpair - conformité lutte fraude
Allier conformité et lutte contre la fraude

Podcast proposé par e-Attestations.com : dans cet épisode, Baptiste Collot et Emmanuel Poidevin – CEO de e-Attestations.com – échangent sur la conformité, lutte contre la fraude au virement et plus particulièrement sur la maitrise des données fournisseurs.

e-Attestations part EN LIVE avec Baptiste Collot co-fondateur et CEO de Trustpair , la solution de référence pour lutter contre la fraude au virement en entreprise.

Dans cet épisode, Baptiste Collot et Emmanuel Poidevin échangent sur la conformité, lutte fraude au virement et plus particulièrement sur la maitrise des données fournisseurs. Les fraudes au virement se sont professionnalisées. Elles se sont massifiés et la finalité est toujours la même : l’usurpation d’identité. Les attaques sont récurrentes, les occurrences connues. Il ne s’agit plus uniquement de gérer le risque mais de le couvrir.

  • Comment sécuriser la chaine opérationnelle au quotidien ?
  • Comment maitriser la qualité de ses données ?
  • Comment couvrir l’ensemble des processus de création, modification et paiement de ses fournisseurs ?
  • Comment allier conformité et lutte contre la fraude ?

Cette problématique concerne aussi bien les grands comptes que les PME ou ETI. Bonne écoute.

Podcast Fraudologie - Fraude au virement - Sécuriser ses IBAN
Sécuriser ses IBAN avec Trustpair

Podcast proposé par FRAUDOLOGI€ : Qu’est-ce que la fraude au virement ? Quelles sont les solutions pour s’en protéger ? Comment sécuriser ses IBAN ? Pour vous apporter des réponses, Denis Pénot donne la parole à Baptiste COLLOT, Président de Trustpair.

Baptiste Collot est le premier expert auquel je fais appel pour enrichir notre vision de la lutte contre la fraude. Il a fondé en 2017 la société Trustpair après avoir travaillé dans un grand groupe français où il a été confronté aux difficultés pour gérer une donnée fondamentale dans la vie d’une entreprise : l’IBAN.

Podcast Forecast - comprendre la fraude au virement
Comprendre la fraude au virement

Podcast proposé par FORCAST : Comprendre la fraude au virement  est une chose, mais savez-vous comment protéger votre entreprise ? Afin de bien aborder le sujet, Jean-François Galeo donne la parole à Baptiste COLLOT, Président de Trustpair.

Usurpation d’identité, hacking, fraude interne, ingénierie sociale… En 2018, 70% des directions financières se sont dits victimes de tentatives de fraudes au virement. Elles n’étaient que 30% en 2009 !

Dans ce nouvel épisode de Forecast – Podcast, « le podcast qui met la lumière sur le monde de la trésorerie d’entreprise », Baptiste Collot, Président et co fondateur de la société Trustpair, nous parle d’un sujet dont il est expert : la fraude. L’objectif est simple : comprendre la fraude au virement.

  • Qu’est-ce qu’une fraude ?
  • Comment les fraudeurs opèrent ?
  • Comment anticiper et limiter le risque de fraude ?

La presse parle de Trustpair

On recrute !

Nous sommes constamment à la recherche de nouveaux talents pour faire grandir notre équipe et développer ensemble la meilleure solution du marché.
Découvrez nos opportunités et prenez part à l’aventure Trustpair !

Team Trustpair - Recrutement